•  

  •  muguet-premier-mai-fee-clochette-gif-anime.gif

    "Fleur à la fois annonciatrice du printemps et symbole du bonheur retrouvé, le muguet continue pourtant à désespérer les parfumeurs. La fameuse "essence de muguet" n'est autre en effet, qu'une contrefaçon synthétique de son parfum.
    La fleur a néanmoins des origines divines, on la dit issue des larmes que versa Marie au pied de la Croix.

    L'antiquité connaissait déjà ce lis des vallées.

    La légende prétend qu'Apollon en parsema le bois sacré du Parnasse pour séduire les muses.

    Les égyptiens le vouaient aux morts.

    Tour à tour baptisé grillet, "clochettes des bois" ou "larmes des anges de Notre-Dame", le muguet porte ce nom charmant à cause de son odeur de musc (muscade, musquette, migret).

    Un parfum qui favorise le travail intellectuel et la création artistique. Cela n'empêche pas le muguet, dont le rossignol attend la première éclosion pour aller chanter dans les bois l'arrivée du printemps, d'être toxique dans toutes ses parties. On ne compte plus depuis le Moyen Âge les tisanes et autres "vins" qui conduisent celui qui en buvait au tombeau, Reconnu pourtant comme plante médicinale (mais aussi dangereuse que la digitale !), ce lis des bois avait la réputation de guérir le coryza.

    Mais l'usage le plus précieux que l'on puisse faire du muguet, est d'en bourrer ses poches de racines fraîches avant de partir pour le défilé du 1er mai. Elles ont en effet, la réputation de guérir les cors au pied, autant de racines que de cors à guérir !

    C'est Charles II qui instaura la tradition du muguet porte-bonheur du 1er mai. La coutume s’est maintenu et il y a encore peu de temps, les "Forts des halles" se rendaient à l'Élysée pour offrir au Président de la République le traditionnel bouquet de fleurs de muguet dont chacune devait compter treize clochettes pour jouer pleinement son rôle de porte-bonheur.

    Et puisque paraît-il cette fleur favorise la mémoire de ceux qui la hument, je me souviens de ce mot d'un poète : "Le muguet c'est le sourire aux dents d’ivoire du jeune printemps"...

    muguet-mai-gif-anime

    La Légende du muguet
    LÉGENDE.

    Rien au paradis ne manquait. — La brise
    Jetait dans l’air tiède une haleine exquise,
    Car le lys sans tache et toujours en fleur
    Sans cesse y mêlait sa suave odeur.
    Une clarté pâle invitait au rêve,
    Et la nuit au jour ne faisait point trêve ;
    Cet éclat n’avait ni soir ni matin
    Et ne connaissait aube ni déclin.
    Les oiseaux chantaient dans les verts feuillages,
    Les anges volaient dans l’air sans nuages.
    Et le lieu, propice aux tendras propos,
    Pour les bruits du monde était sans échos.
    On lisait partout, sur l’herbe émaillée,
    Sur l’azur du ciel et sur la feuillée :
    « Ici n’entrent point tristesse ni pleur,
    Et l’on n’y connaît ombre de douleur. »

    GIF MUGUET

    Le long des ruisseaux couverts de ramées,
    En un doux loisir, les âmes charmées
    Aspirent en paix le souffle divin,
    Et chaque heure amène un bonheur sans fin !
    Bienheureux séjour, terre nonpareille,
    Le jardin s’ornait de toute merveille :
    Il n’y manquait rien qu’une seule fleur.
    image4-1.png
    II

    Mais voici qu’un jour, dans une vapeur
    De gloire et d’encens, en ces lieux arrive
    Une âme jeunette et blanche et craintive.
    Vers elle aussitôt on voit se presser
    Les âmes en chœur pour la caresser,
    Et, dans un baiser, il n’est chose tendre
    Que leurs saintes voix ne fassent entendre :

    — « Parmi nous ici sois le bienvenu,
    » Enfant de la terre, ô bel inconnu !
    » Mais pourquoi si tôt déserter la vie ?
    » N’as-tu point regret qu’on te l’ait ravie ?
    — » Non. La vie est brève et son temps cruel ;
    » Et vous contemplez le jour éternel !
    — » Dis, voudrais-tu pas retourner sur terre ?
    — » Non, car le bas monde a trop de misère.
    — » Eh quoi ? ton départ n’eut point de douleur,
    » Mon doux chérubin ?... — Si ! j’ai mal au cœur :
    » Je laisse une mère adorable et belle...
    » Ah ! je vais pleurer bien longtemps sur elle !... »

    À ces tristes mots, de son œil voilé
    Une chaude larme a soudain coulé.
    Ce pleur d’un enfant qui devient un ange
    En fleur de muguet aussitôt se change.

    Du ciel, depuis lors, tous pleurs sont bannis,
    Et plus rien ne manque au saint paradis…

    (Vasile Alecsndri) muguet-4.png

    C'est le temps du Muguet .

    Je vais vous conter ici une légende se rapportant à ces charmantes clochettes , qui fait partie du folklore Roumain

     MUGUET

    LE MUGUET

    Il était une fois, une famille qui vivait dans un petit village.

    Même s’ils étaient pauvres, l’amour profond qui unissait la mère, le père et leur petite fille les rendait heureux

     La fillette jouait et chantait dès l’aube jusqu’au soir.

    Mais un accident affreux mit fin à ce bonheur en tuant ses parents.

    La petite resta seule au monde.

    Un matin, la Reine des Fleurs qui surveillait leur merveilleux jardin, fut étonnée de la voir solitaire et accablée de tristesse, cueillant les fleurs qu’elle avait tant soignées.

    Marchant sur ses pas, elle la vit s’arrêter face au tombeau de ses parents, le couvrant de fleurs et de chaudes larmes.

    La Reine envoya vers elle un parfum qui la fit s’endormir, puis, elle parut dans son rêve en lui disant : « Grâce à ta gentillesse envers la Nature et parce que tes parents te manquent tant, je vais te transformer en fleur, au printemps, ainsi tu pourras rester près d'eux. »

    Se réveillant, la petite se souvint du rêve et elle en fut très contente.

     Elle alla à la maison, attendant avec impatience l’arrivée du printemps.  

    Au mois de mars, tout le village constata sa disparition. Et les gens ne furent pas moins étonnés de voir sur le tombeau de ses parents une petite fleur unique au monde.

    Les petites floraisons étaient blanches et ressemblaient à des larmes d’enfant.

    De plus, elle était enveloppée de deux grandes feuilles vertes.

    Seule la Reine des Fleurs savait qu’elles étaient les deux parents de la fille qui la protégeaient, en l’embrassant de part et d'autre.

    C’est ainsi qu’une nouvelle fleur parut au monde. Elle fut appelée « Le Muguet ».

    Dans notre  pays, son nom est « Petite larme » ; elle ne vit que pendant le printemps et maintenant nous savons bien pourquoi...

     Petit ange sur lit de fleurs...LA FEMME ET LE MUGUET1er Mai Muguet

    LA LEGENDE DU MUGUET du 1er MAI

    Tout le monde sait que dans une année, il y a douze mois.
    Tous ayant autant de charme les uns que les autres, et aussi leurs inconvénients.
    Mais, il en est un qui est synonyme de « BONHEUR » grâce à la jolie fleur qui le symbolise.
    Elégantes feuilles vertes et odorantes clochettes d’un blanc laiteux font de cette fleur des bois et des jardins, des coins humides et cachés, la fleur
    porte bonheur du 1er Mai………………………

    Il était une fois, sous des grands chênes millénaires, un petit carré d’herbes ne recevait jamais la lumière du Dieu Soleil, et les petites fleurs qui poussaient là étaient bien tristes de voir comme leurs pauvres robes étaient bien ternes comparées aux robes éclatantes de leurs congénères exposées à la luminosité du soleil.
    Elles, n’étaient entourées que de champignons et de fleurs au teint pâle et fade et les rayons du soleil n’arrivaient jamais jusqu’à elles.
    L’épaisseur des branches des chênes était trop dense.
    Personne ne venait jamais jusque là se promener.
    Il y faisait trop frais, et trop humide, et trop sombre.
    Le coin n’était pas très agréable.
    Mais, c’était comme çà depuis toujours, et on n’allait rien y changer……

    Mais, un jour de printemps, un évènement allait bouleverser la vie monotone de ce coin de forêt.
    Comme tous les ans, les arbres reverdissaient, les sous-bois reprenaient vie, les herbes folles commençaient à délirer à la moindre pointe de rosée, les oiseaux recommençaient à gazouiller et descendaient chercher, à terre, les brindilles et autres mousses pour confectionner le nid qui verrait bientôt la nichée de cette année.
    Mais elles, elles savaient que, comme tous les ans elles garderaient leur misérable robe couleur de pluie et de brouillard.
    Elles étaient résignées.

    Mais, vers la fin Mars, de drôles petites pointes vertes pointèrent et se hissèrent à travers les feuilles mortes, les autres tiges jonchant le sol, dressant leur pointe
    vert-pâle vers le ciel.
    « Mais, qu’est ce donc ? » se demandèrent ‘elles.
    « On n’a jamais rien vu de tel par ici ! »
    Et, elles attendirent……….
    Vers mi-avril, entre les deux feuilles devenues d’un beau vert foncé, pointa une petite tige toute raide et garnie tout autour de renflements bizarres.
    Elles se demandaient bien ce que cela pouvait être.
    « Patience, patience », leur susurraient les oiseaux, vous allez bientôt voir une chose délicate et merveilleuse.
    Elles patientaient, mais piaffaient quand même d’impatience.

    Fin Avril, même plutôt début Mai, le 1er Mai pour être exact, un tapis tout blanc avait éclos durant la nuit.
    On eut dit un tapis de neige tombée de la veille, tant tout était blanc.
    Les petits renflements bizarres étaient devenus de jolies clochettes blanches qui dégageaient un subtil parfum.
    Chaque duo de feuilles protégeait tel un trésor la grêle tige porteuse de ces jolies fleurettes.
    Ainsi était né le muguet du 1er Mai.

    Les petites fleurs avoisinantes ne furent plus tristes.
    Elles n’étaient plus seules.
    Ce coin de forêt jusqu’alors délaissé devint un lieu de promenade et elles étaient toutes contentes de voir autant de monde venu cueillir Monsieur Muguet.
    Même si on ne venait pas pour elles, elles profitaient gaiement du va et vient.
    Et, depuis, elles prirent des couleurs parce qu’elles étaient heureuses de vivre là...

     

    PFS 3  Muguet

    5_5.gif


    5 commentaires
  •     


    3 commentaires
  • Angus et Malcolm Young en mars 2000 à Leganes, près de Madrid, où ils inauguraient une rue au nom de leur groupe.

    Angus et Malcolm Young en mars 2000 à Leganes, près de Madrid,

    où ils inauguraient une rue au nom de leur groupe AC/DC

     

    Le groupe australien a annoncé le départ de son guitariste pour raisons de santé, mais promet de continuer à rouler sur la «Highway to Hell».

    Malgré le départ pour raisons de santé de son guitariste Malcolm Young, le groupe AC/DC assure jeudi qu’il restera actif. «Après avoir dédié quarante ans de sa vie à AC/DC, le guitariste et membre fondateur Malcolm Young s’absente du groupe pour des raisons médicales», indique AC/DC sur son site internet, sans donner de détails sur la maladie de Young, âgé de 61 ans. «Le groupe va continuer à faire de la musique.»

    Créé en 1973 en Australie par les frères Young, Malcolm et Angus, AC/DC a vendu plus de 200 millions de disques. Après des albums tels que High Voltage ou Let There Be Rock, le groupe connaît un succès immense en 1979 avec Highway to Hell, dernier album du chanteur Bon Scott, mort peu après. AC/DC revient pourtant l’année suivante avec Brian Johnson au micro sur Back in Black. Suivront ensuite, entre autres, The Razor’s Edge en 1990, un album live en 1992 et une collaboration avec le producteur Rick Rubin en 1995 sur Ballbreaker.

    Malcolm Young

    Après huit années de silence, AC/DC était revenu dans les bacs en 2008 avec Black Ice, son dernier album studio, se contentant ces dernières années de saupoudrer de ses succès les bandes originales des films Iron Man. Ouvrant l’album The Razor’s Edge ainsi que le Live, le morceau Thunderstruck compte parmi les compositions marquantes du groupe et les exemples de la virtuosité des frères Young à la guitare.


     

     

     


    3 commentaires
  • Y'a pas de Mots!... Ecoutes'♪... Le Son de ma Voix♫...


    37 commentaires
  • http://img11.hostingpics.net/pics/6640530bonnejourne603.gif

    On a tondu les moutons , et filé la laine nohhh
    Et réparé la moto avec la clef allen nohhh
    On a rencontré des filles pas du tout vilaines nohhh
    Avec elles il y avait la Marie ranouen nohhh
    On a respiré du tri du trichloroéthylène nohhh
    Et le lendemain on avait mauvaise haleine nohhh

     

    Y a trois francs de réduction sur les chocos BN nohhh
    Alors pour en profiter on les prend par douzaines nohhh
    On s'est envoyé une bonne bouteille de chouchen nohhh
    A la fin elle était vide elle était plus pleine nohhh
    Après on a fait du stop avec les bigoudènes nohhh
    Et on est allé en boîte mais y avait qu'des lesbiennes nohhh



    On a jeté tous les parisiens dedans la Seine nohhh
    On a noyé en même temps toutes les parisiennes nohhh
    On a trouvé du pétrole aux îles Kerguelen nohhh
    Et après on est parti pécho la sirène nohhh
    Ah y'en a un qu'j'oublie toujours oh c'est Saddam Hussein nohhh
    Celui-là nous pompe de l'air comme Jean-Marie Le Pen nohhh
    On s'est roulé un cinq feuilles avec du pollen nohhh
    Et après on est tous tombés dans le lagen nohhh

     

    Si notre chanson vous a plu oh donnez-vous la peine nohhh
    De nous payer un bon coup pour reprendre haleinen nohhh
    Je n'me souviens plus de la suite alors c'est pas la peine nohhh
    De toute façon ce qu'il fallait c'était une rime en "N"

    (Matmatah)

    drapeau-breton.gif (7550 octets)

    danse bretonne

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique